Crédit:

Au Tchad, WhatsApp a été bloqué

Les données réseau de l’observatoire Internet NetBlocks confirment que l’application de messagerie WhatsApp a été bloquée au Tchad depuis le mercredi 22 juillet 2020.

Des restrictions Internet affectant spécifiquement les serveurs backend et frontend WhatsApp pour les abonnés des principaux réseaux cellulaires Airtel et Tigo Tchad .

Crédit photo:NetBlocks

Aucune explication n’a été fournie par les autorités, ce qui a suscité des spéculations sur le fondement des restrictions. NetBlocks s’est entretenu avec des utilisateurs qui soupçonnaient un lien avec une altercation signalée impliquant des soldats sur un marché de N’Djamena. Les restrictions sont intervenues alors que le Fonds monétaire international a annoncé un crédit supplémentaire au gouvernement tchadien de 68,49 millions de dollars afin d’équilibrer les pertes subies par la pandémie COVID-19.

Aucun défaut technique

500 mesures de performance Internet collectées à partir de 10 points d’observation initiaux et un ensemble plus large de données analytiques confirment que les serveurs frontaux, backend et CDN de WhatsApp étaient limités au Tchad. Facebook, Instagram, YouTube et Twitter restent disponibles. Les résultats sont cohérents avec les restrictions précédentes au Tchad et il n’y a aucune indication d’un défaut technique.

Les utilisateurs concernés peuvent retrouver l’accès via des services VPN qui contournent la censure d’Internet en se connectant à d’autres pays.

Les données techniques confirment que WhatsApp est spécifiquement ciblé alors que d’autres plateformes de médias sociaux restent disponibles au Tchad.
Partagez

Auteur·e

foulaty

Commentaires